Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
ABC : Association d'entrepreneurs d'Epône et des environs

Entretien avec Jacques Roesch, directeur de Tous Services Pro

Voir l’ensemble pour réussir chaque détail

  

 

Une bonne école

« 41 ans… J’ai travaillé 41 ans chez Renault. Le hasard, un oncle y était. À l’époque, le site était immense ; j’ai cru ne pas pouvoir y rester tellement je m’y sentais négligeable. Et puis les années ont passé. J’ai appris beaucoup de choses dans des domaines très diversifiés : production, gestion de personnel, formation… Mon dernier poste m’a permis de diriger la construction d’un magasin de pièces détachées de 150 000 mètres carrés… ».

 

Deuxième vie

Bien entendu, le jour venu, la retraite a eu de bons côtés. Mais, au bout de six mois, « l’activité m’a manqué ». Depuis longtemps, plusieurs entreprises avaient manifesté de l’intérêt pour ses capacités d’analyse et d’organisation. « De mon côté, j’avais encore envie de me réveiller le matin, de rendre service. J’ai donc créé Tous Services Pro (TSP) », une entreprise qui regroupe ses nouvelles activités d’ingénieur commercial et de consultant.

 

Accorder le métal à son contexte

Le côté commercial est assuré avec LAT, une entreprise de constructions métalliques d’Herblay avec laquelle il a un contrat d’exclusivité. « À moi d’optimiser la demande du client et la production des ateliers en fonction des contextes, des process, des vrais besoins. » Car il ne s’agit pas simplement de construire un escalier, des rambardes, un container ou une plate-forme… Autour de l’ouvrage viennent se greffer des tas de problèmes de formation, de sécurité, d’ergonomie des postes de travail, d’organisation, « des problèmes que je connais pour les avoir vécus. Des problèmes permanents – banals si j’ose dire – dans la plupart des entreprises, voire des grands groupes. »

 

Organisations désorganisées…

Car il est bien rare de trouver une organisation en ordre de marche… Certes, les discours ne manquent pas. Mais les pratiques manquent de logique, voire de raison. Surtout quand le taux de rotation des cadres est élevé. « J’ai vu des structures complexes tourner en rond, incapables d’atteindre leurs objectifs de productivité car chaque service n’en faisait qu’à sa tête, en toute bonne foi. Les dirigeants n’ont pas forcément une vision globale, ni des solutions rationnelles. Ils ont besoin d’un œil extérieur ».

 

Donner envie de travailler

D’où une autre facette de l’activité de Jacques Roesh, celle de conseil. Exemple ? Une entreprise dans le Nord de la France, sous- traitante dans le secteur de la mécanique. 350 personnes. « Ils ont un vrai savoir-faire historique. Mais l’année dernière ils avaient une véritable incapacité à livrer leur principal client à temps. » Avec le risque de perdre le marché. Il a fallu remettre les processus d’organisation à plat – « on ne savait plus qui faisait quoi, qui était responsable » – avec le nouveau directeur d’usine « et redonner le moral à des gens compétents qui n’arrivaient plus à travailler ensemble. » Désormais, c’est reparti.

 

Bouche-à-oreille

Les clients ne manquent pas, « le bouche-à-oreille fonctionne bien ». 

Les réseaux d’entrepreneurs ? « Ça me plaît, on y rencontre une  ouverture d’esprit stimulante. Et peut-être des ressources pour développer de nouvelles offres, je le souhaite ».

 

 

 

TSP - 20 rue Christine - 78680 Épône - 06 07 16 34 10

 

 

 Nos remerciements à Jacques ROESH pour ces instants partagés

 

 

Partager cette page

Repost 0